Trouvez votre saveur
Nouveaux produits
Nouveaux produits
Tous les nouveaux produits

Subcategories

  • Thés de Chine
    <p></p> <p class="MsoNormal" style="margin-bottom:7.5pt;line-height:normal;"><span style="font-size:12pt;font-family:Arial, sans-serif;color:#000000;">La Chine est le pays de tradition du Thé. Historiquement, le plus ancien producteur et exportateur de thé et représente aujourd’hui un pays inépuisable en matière de thé. Une douzaine de provinces dans la moitié sud (Yunnan, Sichuan, Fujian, Anhui, Hunan, Zhejiang, Jiangsu, Henan, Hubei, Guangdong, Guangxi, Jiangxi et Guizhou) produit des thés aussi variés et différents que possible avec, pour certains, des qualités hors du commun. Les Chinois cultivent le théier en étage. Le relief n’est en aucun cas un obstacle pour eux. Une vie ne suffit pas pour connaître tous les thés chinois , dit un proverbe. </span></p> <p></p>
  • Thés du Japon
    <p class="MsoNormal" style="margin-bottom:7.5pt;line-height:normal;"><span style="font-size:12pt;font-family:Arial, sans-serif;color:#000000;">Pays légendaire du thé, le Japon est chargé d’une forte histoire empreinte de bouddhisme. La production japonaise, réalisée au pied du mont Fuji (dans la province de Shizuoka et axée essentiellement sur les thés verts. L’analyse de ces thés met en évidence la présence de multiples vitamines et des fameux anti-oxydants. Par ailleurs, de nombreux médecins et scientifiques mettent en avant les vertus du thé vert japonais. Faut-il y voir un lien avec la longévité record du peuple japonais, grand consommateur de thé et donc de tanins ? Quatre provinces se détachent en termes de prestige, d’importance et de qualité, dans le Shikoku : Shizuoka et Kyoto (Uji) ; et dans le Kyushu. La notion de jardin est absente, on parle de type de thé en fonction des régions de production. Les récoltes qui donnent les thés les plus fantastiques proviennent de la région d'Uji, près de Kyoto.</span></p><p></p> <p class="MsoNormal" style="margin-bottom:7.5pt;line-height:normal;"><span style="font-size:12pt;font-family:Arial, sans-serif;color:#000000;">Parmi eux, citons le Bancha, considéré comme le plus commun, le Sencha, le plus populaire qui totalise 75% de la production, le Tencha, un Sencha de haute qualité et le Gyokuro, aussi cher que recherché, puissant, d'une grande finesse, onctueux, suave et d'une longueur immense en bouche. </span></p><p></p>
  • Thés d'Inde
    <p class="MsoNormal" style="margin-bottom:7.5pt;line-height:normal;"><span style="font-size:12pt;font-family:'Times New Roman', serif;color:#000000;">L’Inde cultive en plaine et en montagne. Il est établi que les indiens consomment beaucoup de thé, chez eux mais aussi dans tous les coins de rue avec le fameux Chaï. Le premier producteur en Inde est la région d’Assam et au sud Nilgiri. Avec ses 87 jardins, la région de Darjeeling produit quant à elle dans les contreforts de l’Himalaya. Si la réputation des thés de Darjeeling est universelle, la production, en revanche, est très réduite à cause du relief, du terroir et des surfaces agricoles disponibles. Pour protéger producteurs et consommateurs, Darjeeling est doté d'une IGP depuis 2009.</span></p><p></p>
  • Thés du Kénya
    <p style="margin-top:0cm;text-align:justify;vertical-align:baseline;"><span style="font-size:10.5pt;font-family:Helvetica, sans-serif;color:#161616;">Souvent peu associé à la culture du thé, le Kenya est pourtant l’un des plus grands producteurs de thé au monde. Introduite par les Britanniques au début du XXème siècle, la production de thé s’y est rapidement développée pour devenir, avec le café, l’une des principales sources de revenu du pays. Souvent situés dans des hauts plateaux ou à flanc des montagnes, les théiers sont aussi principalement présents à l’Ouest du pays entre le lac Victoria et le Mont Kenya, dont le climat se prête bien à la culture du thé. Faible producteur de thé vert (10% de sa production), le Kenya offre en revanche des thés noirs aux notes boisées et dont les feuilles ont la particularité d’être très foncées. Avec une grande production de </span><span style="font-size:10.5pt;font-family:Helvetica, sans-serif;color:#161616;"><span>thé noir</span><span style="font-family:Helvetica, sans-serif;">, le Kenya cultive des thés bien connus comme celui, dense et rond, de la plantation de Marynin.</span></span></p><p></p>
  • Thés Ceylan
    <p class="MsoNormal" style="margin-bottom:7.5pt;line-height:normal;"><span style="font-size:12pt;font-family:Arial, sans-serif;color:#000000;">Si les Chinois parlent de thé rouge pour les thés oxydés, les anciennes colonies anglaises (Inde, Ceylan, Kenya), ont conservé l' appellation  thé noir . L'île de Ceylan (Sri Lanka), dispute régulièrement le premier rang mondial des pays exportateurs de thé avec le Kenya.</span></p><p></p> <p class="MsoNormal" style="margin-bottom:7.5pt;line-height:normal;"><span style="font-size:12pt;font-family:Arial, sans-serif;color:#000000;">Il existe trois types de plantations : les thés d'altitude situés entre 1200 et 2200 mètres, (high grown), les thés atteignant des altitudes de 600 à 1200 mètres (medium grown), et les thés de plaine (low grown).</span></p><p></p> <p class="MsoNormal" style="margin-bottom:7.5pt;line-height:normal;"><span style="font-size:12pt;font-family:Arial, sans-serif;color:#000000;">Ceylan et son fameux lion, emblème du pays, et image de marque des thés de cette île superbe, offrent des thés aux parfums puissants, vifs et réguliers (on retrouve beaucoup de notes boisées et d'artichaut). Leur aspect est généralement cuivré à Kandy, Ruhuna et Uva, et plus clair et limpide à Dimbula, Nuwara Eliya et Uda Pussellawa. Ils se dégustent purs ; mais certains amateurs apprécient d'y ajouter le fameux nuage de lait.</span></p><p></p>
  • Oolong (ou Wulong)
    <p class="MsoNormal" style="margin-bottom:7.5pt;line-height:normal;"><span style="font-size:12pt;font-family:Arial, sans-serif;color:#000000;">A Taiwan (que l’on continue à appeler Formose dans le monde du thé), on a conservé la culture du thé issue de la Chine. L’île cultive peu de thés noirs et verts, mais beaucoup de Oolong très variés peu ou moyennement oxydés, avec quelques grands crus exceptionnels comme le Li Shan ou le Dong Ding dont le top en qualité est atteint à l’automne. On distingue cinq districts principaux de production : Nantou, Taipei, Hsinchu, Hua Lien et Taichung mais aussi des secondaires tels que Chia Yi. Il existe cinq cultivars principaux : Qing Xin, Si Ji Chun, Cui Yu, Jin Xuan, Tie Guan Yin et d’autres plus récents. </span></p><p></p>
  • Thés du Vietnam
    <p>Pays en pleine renaissance, le Vietnam est redevenu un acteur majeur dans le monde du Thé. Avec des théiers sauvages et millénaires et un savoir faire souvent hérité des Chinois. Les Vietnamiens s'appuient aussi sur le travail de nombreuses minorités dont la vie est fortement associée au thé : en particulier, les Himong, les La Hu et les Mang. Dans la région de La Lai Chau, à 1000 mètres d'altitude en moyenne, un programme d'expansion de la culture du thé a été rendue possible par la privatisation d'un certain nombre de plantations plus ou moins à l'abandon.</p>
  • Thés du Népal
    <p class="MsoNormal" style="margin-bottom:0cm;line-height:normal;background:#FFFFFF;vertical-align:baseline;"><span style="font-size:12pt;font-family:Arial, sans-serif;color:#161616;">Moins connus que leurs voisins de Darjeeling, les jardins de thés du Népal n’ont pourtant rien à leur envier</span></p><p></p> <p class="MsoNormal" style="line-height:normal;background:#FFFFFF;vertical-align:baseline;"><span style="font-size:12pt;font-family:Arial, sans-serif;color:#161616;">Le Népal est un pays situé entre deux géants : la Chine et l’Inde. Connu pour ces montagnes vertigineuses, dont le célèbre Everest, le Népal possède une grande variété de paysages allant des zones tropicales (Terai) jusqu’à la chaîne de l’Himalaya.</span></p><p></p> <p class="MsoNormal" style="line-height:normal;background:#FFFFFF;vertical-align:baseline;"><span style="font-size:12pt;font-family:Arial, sans-serif;color:#161616;">Au Népal, on retrouve beaucoup de petits producteurs et peu de grosses plantations. Ils produisent majoritairement des thés noirs. Les thés Népalais sont proches des thés Darjeeling puisque les principaux jardins de thé du Népal se situent à l’est du pays, à la frontière avec l’Inde. Les conditions géographiques et climatiques sont donc très proches de celles que l’on retrouve à Darjeeling. Cela explique notamment pourquoi les périodes de récolte sont les même qu’à Darjeeling.</span></p><p></p>
  • Thés Blancs

Filtres actifs

Yunnan Vert
  • Nouveauté
Yunnan Vert
0
Liqueur Claire & Doux 75°C    3mn Vendu par 100gr
8,34 € Prix
Yunnan Vert
  • Nouveauté
thes-d-origine-thes-blancs
Yunnan Vert
0
Liqueur Claire & Doux 75°C    3mn Vendu par 100gr
8,34 € Prix